samedi 21 octobre 2017

[Chronique]Juger la reine d'Emmanuel de Waresquiel

Bonjour à tous, 

Aujourd'hui, vous aurez le droit à un article spécial, car c’est une critique d’un livre d’Histoire que je m’apprête à écrire. Je suis professeur d’histoire-géographie au collège et l’Histoire est ma grande passion. Je lisais beaucoup de livres d’histoire pendant mes années "fac", mais j’ai manqué de temps ces dernières années avec le CAPES puis les premières années. 

Quand j’ai vu dans ma librairie préférée, qu’un historien, Emmanuel de Waresquiel, venait pour une conférence-débat-dédicace, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder plus près la collection sur la table. 

Je me suis décidée pour Juger la reine d’Emmanuel Waresquiel et je vais vous expliquer pourquoi tout le monde devrait le lire !


Présentation :


Titre : Juger la reine
Auteur : Emmanuel de Waresquiel
Edition : Tallandier
Genre : Essai historique
Nombre de pages : 368 pages
 

Résumé :


Il a fallu à la Révolution trois jours et deux nuits, du 14 au 16 octobre 1793, pour juger et exécuter Marie-Antoinette. Elle était condamnée d’avance. Ce face-à-face dramatique entre l’ancienne reine de France et ses juges dans la salle de la Liberté du Tribunal révolutionnaire de Paris tient tout à la fois du huis clos, du dialogue de sourds et de l’épreuve de force. C’est bien sûr le procès d’une reine, c’est aussi celui d’une étrangère, c’est enfin celui d’une femme et c’est celui d’une mère. 

Emmanuel de Waresquiel le raconte, à la lumière de sources jusqu’alors inédites, en montrant tour à tour l’accusée et ses accusateurs, leurs peurs, leurs courages et leurs certitudes, leurs fantasmes et leurs haines. Il en fait à la fois un tournant de la Révolution et l’un des moments paroxystiques de la Terreur. Un miroir aussi, comme si tout était dessiné en noir et blanc : les hommes et les femmes, la vertu et la trahison, l’égalité et le privilège, la nation et l’Europe, la République et la monarchie. Les grandes fractures françaises ont en commun d’avoir été des tragédies. Elles font de ceux qui s’y débattent des personnages de la 25e heure. Victimes et bourreaux n’ont plus de prise sur leur destin.


Mon avis :

 
La Révolution n’est clairement pas ma période historique préférée, je suis plutôt intéressée par le XVIIIe siècle et le XIXe siècle, mais sans la coupure de la Révolution et de l’Empire. Je n’ai pas eu l’occasion de suivre le cours sur cette période à la fac. Je dois vous avouer que ce livre me réconcilie avec cette période.

Le sujet : le procès de Marie-Antoinette, Emmanuel de Waresquiel est le premier historien à réaliser un travail complet et précis de ce qui s’est passé pendant ces trois jours et deux nuits. Il a eu accès aux informations, aux sources brutes. J’ai aimé ses explications sur ses recherches et l’histoire qu’il en a écrite.

 
Son analyse fine et précise des événements qui se sont déroulés pendant le procès, mais bien sûr aussi avant est remarquable. J’ai pris un grand plaisir à lire les plus de 200 pages sur le procès de Marie-Antoinette. Je connaissais l’issue, mais j’ai presque espéré un instant. 

Surtout,
j’ai appris tellement de choses dans ce livre (ce qui est vraiment bien pour un livre d’Histoire). Marie-Antoinette nous apparait bien différente de ce que j’avais pu apprendre jusque-là. Les différents personnages sont tous présentés de manière très détaillée avec leur passé et leur futur. J’ai trouvé que cela donnait un sacré avantage et c’est bien normal. 

Je suis assez étonnée que personne n’ait jamais étudié ce procès avant. Il est vrai que certains documents n’étaient pas forcément faciles d’accès, mais quand même, il s’agit du procès de Marie-Antoinette. 

Dernier point important,
le style d’Emmanuel de Waresquiel, j’ai parfois oublié que nous étions dans un livre d’Histoire, car la plume nous emmène dans le récit. Emmanuel de Waresquiel a d’ailleurs eu le prix Combourg-Chateaubriand pour ce livre (d’où le beau bandeau). Il s’agit d’un prix pour récompenser un écrivain dont le style honore la mémoire et l’œuvre de Chateaubriand. 

Dernière chose :
J’ai lu Juger la reine presque en même temps que son procès en 1793, soit il y a 224 années, ce qui ajoute un drôle de sentiment à la lecture !

Je vous invite à écouter
la vidéo d’Emmanuel de Waresquiel pour vous donner un premier aperçu de Juger la reine en suivant ce lien sur le site de l’éditeur. 

En résumé :  Un essai historique sur le procès de Marie-Antoinette à lire pour comprendre la période et pour comprendre aussi bien la Révolution française que la monarchie absolue. 

P.S. : Jeudi soir, je me suis donc rendue à la rencontre-signature d'Emmanuel de Waresquiel qui nous a présenté son dernier essai : Fouché : Dossiers secrets. C'était passionnant. J'ai été ravie de pouvoir échanger quelques mots avec lui. J'ai également laissé ma carte de visite alors peut-être est-il en train de lire ces quelques mots. J'en serais honorée.


Ma note : 10/10

 
--------------------------------------------------------------------------------
Aimez-vous lire des essais historiques ? Des livres d’Histoire ? Si oui, lesquels ? Si non, pourquoi ?
--------------------------------------------------------------------------------


-Zélie-

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 20 octobre 2017

[Chronique]Calendar Girl : Octobre d'Audrey Carlan

Bonjour, voici mon avis sur le mois d'octobre de Calendar Girl d'Audrey Carlan (France Loisirs). Deux mois encore pour clore la série qui aura été celle de l'année, il faut l'avouer.






Présentation :


Titre : Calendar Girl : Octobre
Auteur : Audrey Carlan
Edition : France Loisirs
Genre : Erotico-sentimentale
Nombre de pages : 153 pages
 

Résumé :


Le résumé était en anglais sur le site. Il s'agit en gros du 10ème mois et Mia se retrouve à devoir tenir une chronique de 15 min toutes les semaines tout en s'occupant de Wes.


Mon avis :


Il est assez difficile, je trouve, de parler d'une série aussi longue sans SPOILER personne et sans devenir redondant. Je n'aime ni l'un ni l'autre alors l'exercice est bien difficile. 

Audrey Carlan sait surprendre, c'est certaine. Elle est douée pour nous emmener dans des endroits bien différents à chaque tome, ce qui fait sa force. 

Dans ce mois d'octobre, elle nous plonge dans un presque huis clos entre elle et Wes. Il a un gros stress post-traumatique à gérer, Mia fait ce qu'elle peut mais elle est un peu dépassée. 

J'ai aimé son "client" du mois. Cela ressemblait presque à un emploi normal. J'ai aimé la relation professionnelle qui s'est crée entre Wes et Mia. 

Dans chaque tome, un personnage est toujours repris des anciens tomes pour faire une apparition ou pour avoir un rôle plus important. 

Les scènes torrides entre Wes et Mia sont toujours aussi bien écrites, le style d'Audrey Carlan ne se démontre plus. 

En résumé : Un nouveau tome toujours aussi surprenant ! 

Ma note : 8/10


--------------------------------------------------------------------------------
Et vous ? Avez-vous lu le mois d'octobre ? Qu'en avez-vous pensé ?
--------------------------------------------------------------------------------

-Zélie-

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 octobre 2017

[Chronique]Les stagiaires de Samantha Bailly

Bonjour à tous, grâce à Marine du blog "A touch of Blue ...Marine", j'ai découvert Les stagiaires de Samantha Bailly aux éditions Le livre de Poche. 

Présentation :


Titre : Les stagiaires
Auteur : Samantha Bailly
Edition : Le livre de Poche
Genre :  Contemporaine
Nombre de pages : 448 pages
 

Résumé :


Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro...
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Quand la "génération Y" entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.



Mon avis :


J'ai été "stagiaire" une année dans ma vie et même si ce n'est pas dans le même contexte que dans le roman. Je peux vous affirmer que les réalités sont à peu les mêmes.

Samantha Bailly prend à bras le corps le sujet en tout cas au début du roman pour nous en parler et nous montrer les différentes facettes de ce dur statut. 

Une chose est sûre, les stagiaires sont soudés entre eux. Je me souviens du groupe que nous formions à l'ESPE d'Arras. Comme dans le roman, on mange ensemble, on voyage ensemble (mémorable conservation dans le train) et on apprend ensemble. Nous n'avons pas eu l'occasion de faire autant de soirées que les stagiaires du roman, néanmoins. 

Le style est très agréable à suivre, les mots en anglais passent bien (sauf pour les pauvres stagiaires). 

J'ai aimé les conversations ajoutées avec un design particulier, que ce soit par sms, par téléphone, par facebook ou encore par l'outil de communication de la boîte. De plus, je trouve que la texture de la couverture est vraiment agréable ! 

J'ai un peu moins accroché à la deuxième partie car on s'éloigne un peu du sujet des stagiaires pour s'intéresser davantage à la vie amoureuse des deux protagonistes principaux, Ophélie et Arthur.  Mais le roman reste dans une bonne dynamique. 

En résumé : Un très bon roman plein de surprises et avec une vision très nette du statut de stagiaire.

Ma note : 9/10


--------------------------------------------------------------------------------
Avez-vous déjà lu des romans de Samantha Bailly ? Que pouvez-vous me proposer d'autres ?
--------------------------------------------------------------------------------

-Zélie-

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #59

@Bourgeons de culture


Bonjour à tous, aujourd'hui, c'est lundi, que lisez-vous ?

Qu'est-ce que j'ai lu cette semaine ?


 
Qu'est-ce que je suis en train de lire ?


Je vais essayer d'aller à la séance débat-dédicace de ce jeudi alors je suis en train de le  lire pour pouvoir en parler ! 






J'ai beaucoup de mal à entrer dans l'histoire de ce prix de l'imaginaire. 



Je prends des notes pour celui-ci.


Qu'est-ce que je vais lire ensuite ?

Aucune idée !

------------------------------------------------------------------------------
Et vous ? Que lisez-vous ? Dites-moi tout, je suis curieuse.
------------------------------------------------------------------------------

-Zélie- 

Rendez-vous sur Hellocoton !